30/10/2015

Histoire d'Halloween pour faire peur aux petites pommes...


Dans le verger d'à côté, il y avait plein de petites pommes toutes mignonnes. Et l'une d'elle m'a pris à partie "Oui, y'en a marre, y'en a que pour les citrouilles en ce moment ! Nous aussi, on est toutes jolies, rondes et orange. Pourquoi personne nous invite au repas d'Halloween".
J'ai donc consolé cette petite pomme toute larmoyante et je lui ai proposé de venir, elle et ses quelques copines, à ma soirée. J'allais bien leur trouver une petite place...


Je leur ai préparé un nid douillet dans un saladier avec 80g de Speculos écrasés, 120 g de beurre en morceaux, 100g de farine et 30 g de sucre. J'ai travaillé cette pâte avec mes petites mains pour qu'elle soit assez homogène. Des gestes calmes et lents pour ne pas effrayer les petites pommes... 


Comme elles ne se doutaient de rien, j'ai pu les les attraper sans difficulté et dans une frénésie soudaine de violence, j'ai enlevé leur peau. Je les ai coupées en petits morceaux avant de les délaisser au fond d'un plat à gratin.


Forcément j'avais choisi d'en épargner une par pur sadisme.
Histoire de lire la terreur sur son visage... 


J'ai ensuite repris ma pâte irrégulière...


... et j'ai caché soigneusement mon crime en disposant les morceaux de cette pâte 
de façon à recouvrir toutes les pommes de mon plat. 


J'ai passé mon plat 40 minutes environ dans un four préchauffé à 180°. 
Le tout, toujours sous les yeux de cette pauvre petite pomme...
 

Finalement j'ai décidé de ne laisser aucun témoin, j'ai croqué petite pomme (saupoudrée de cannelle) avant de m'attaquer au crumble tiède (préalablement saupoudré de sucre et de cannelle, lui aussi). C'était plus sûr pour ne laisser aucune trace.
Le crime parfait !

 
Bon Halloween à vous tous !

Et ne laissez pas ces petites pommes toutes seules, invitez-les, 
elles sont d'excellente compagnie...


PS : je sais, vous pensez qu'il est temps qu'Halloween passe parce que tout ça commence vraiment à me monter au cerveau... et vous n'avez pas tort ! ;)

15 commentaires:

  1. et celle qui raconte l'histoire au moment de servir peut manger la part des "âmes sensibles" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'me disais que ma recette vu sous cet angle pouvait ne pas être très appétissante mais j'avais pas vu l'aspect "ça me permet d'en manger plus ! " :)

      Supprimer
  2. Moi, j'adore quand ça vous monte au cerveau. Des histoires comme ça, j'en veux à la pelle! Bon Halloween :-)

    RépondreSupprimer
  3. Cacher les corps au sucre et aux spéculos, ils n'y pensent pas assez dans les films d'horreur ;)
    Gros bisous psychopathe culinaire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Demain, je contacte les scénaristes d'Esprits Criminels pour leur suggérer un nouveau profil :D

      Supprimer
  4. J'ai adore ta façon de décrire ta recette ! Merci !

    RépondreSupprimer
  5. Quelle douce torture, j'en ai froid dans le dos :) !!

    RépondreSupprimer

=^.^= Oooh chic, chic, chic! on va me laisser un petit mot!

(Si vous n'avez pas de blog , que vous publiez sous le statut "anonyme", pensez à signer avec un petit prénom ou un pseudo. C'est tellement plus agréable de savoir à qui je m'adresse)