21/11/2016

Panières au crochet.

Un petit article, tout simple, pour des choses toutes simples.


Quelques panières au crochet pour ranger cotons et lotions.  
Toutes deux issues du même modèle (disponible gratuitement sur Ravelry).


En ce qui concerne la laine, c'est un cadeau de la part de Christelle de Zôdio, suite à une animation chez eux pour le Blog'Z Day. Que faire avec deux pelotes de laine bien épaisse ? Une évidence : des corbeilles !
Les pelotes n'avaient pas d'étiquette donc je ne peux pas vous dire la marque mais à mon avis, vous devriez les trouver dans les rayons du Zôdio le plus proche de chez vous. Sans étiquette, j'ai fait au feeling pour le numéro de crochet : du 6 pour la blanche, du 10 pour la bleue.


Pour l'instant, elles servent dans le coin "change" du fiston mais je suis sûre qu'elles vont avoir plusieurs vies. Il y rangera peut-être des chaussettes ? des figurines ? des jouets ? des legos ? des cailloux ? des trésors ?


Il me reste encore deux pelotes Natura XL de DMC, souvenir d'une autre rencontre de blogueuses à Zôdio. Quelque chose me dit qu'avec des teintes aussi douces, elles vont elles aussi finir en petites corbeilles pour la chambre de mon petit ouistiti...



14/11/2016

Cardigan acidulé

J'ai toujours adoré tricoter de la layette et autres bricoles pour petits bouts de chou et maintenant que j'ai un adorable bambin a gâter directement à domicile, j'ai bien peur que ça n'aille pas en s'arrangeant tout ça... Promis je vais faire en sorte que ce blog ne devienne pas un défilé de layettes mais aujourd'hui, je viens tout de même vous présenter mon petit cardigan aux teintes acidulées

C'est la première chose que j'ai tricotée pour mon fiston. J'ai commencé par un classique : le puerperium cardigan, disponible gratuitement sur Ravelry et un délice à tricoter !!  Pas de couture, pas de difficulté particulière, pas besoin de se concentrer plus que ça. Juste le plaisir de laisser gigoter ses doigts en rythme. 


J'ai choisi une laine de chez Rozetti, 100 % acrylique mais diablement douce. Je l'avais achetée il y a des lustres pour faire une paire de chaussettes. Je l'ai retrouvée en faisant un peu de rangement dans mon stock et j'ai pensé que ces teintes pleines de fraicheur iraient très bien pour un nouveau-né.
Ce cardigan se tricote de haut en bas, le corps puis les manches. Comme c'était une laine à rayure, il a fallu bien réfléchir et anticiper les soucis de raccord pour qu'au final, on y voit que du feu.
 
Il me restait un brin de laine. Il a été transformé en bonnet assorti.  


 Pour parachever cet ensemble, une petite paire de chaussons avec la laine Lambswool de Phildar. 


 De la laine d'agneau et des boutons-moutons, c'était le minimum pour un bébé de tricoteuse ;)


02/11/2016

Mini gâteaux aux Carambars

Qui dit Halloween, dit "sucre" et "blagues idiotes" et donc dit "Carambar" bien entendu !!! Un classique indémodable.
Aujourd'hui, j'essaye de faire perdurer la magie de ma fête préférée en partageant avec vous la recette idéale pour les goûters d'Halloween mais qui est aussi valable les 364 autres jours de l'année.

Ingrédients nécessaires :
- 20 Carambars au caramel (5 de plus pour les plus gourmands) et autant de blagues pourries
- 100 g de beurre
- 10 cl de lait
- 100 g de sucre
- 3 oeufs 
- 150g de farine
- 1 sachet de levure chimique 

Faites fondre à feu doux 20 Carambars dans une casserole avec le beurre et le lait. Pendant que ça fond doucement (mmmmh la bonne odeur !!), mélangez œufs et sucre, puis ajoutez la levure et la farine.
S'il vous reste du temps, lisez quelques bonnes vieilles blagues. En bonne tricoteuse, j'ai forcément remarqué LA blague à base de mouton et de laine...


 Mélangez les deux préparations et c'est déjà fini !


Versez la pâte homogène dans des moules. Si vous avez choisi l'option des plus gourmands, coupez les 5 autres carambars en petits morceaux et dispatchez-les dans les différents moules (ou dans un seul et unique grand moule). Perso, je trouve ça tellement dur à couper un carambar que je me passe souvent de cette étape. 
Pour la cuisson, tout dépend de la taille de vos petits contenants. Le mieux est de préchauffer votre four à 180° et de surveiller. Approximativement comptez 20 ou 30 minutes.
Vous pouvez également verser la pâte dans un grand moule à cake, prévoyez alors 40 min dans un four préchauffé à 180°.


J'ai ressorti du placard des moules à formes trouvés chez Zôdio l'année dernière.


Quand aux petits chats, je les ai de longue date, je ne saurais dire d'où ils viennent. Gifi, La Foir'Fouille ? En tout cas, ce genre d'enseignes où je trouve toujours un truc dont je n'ai pas besoin mais qui est forcément complétement essentiel ;)


Du coup cette année, c'était invasion de chats dans la cuisine ! 
(et certains ont des têtes étranges ^^)





Ces gâteaux ont la belle couleur des carambars. 
Ils sont un peu craquants à l'extérieur, moelleux à l'intérieur.


Bon appétit !!




31/10/2016

Les petits chaussons d'Halloween

S'il y avait une chose qui avait de l'importance à mes yeux, c'est bien le premier Halloween de mon bout de chou !


Il faut dire que je ne vis que pour les Halloweens présents et futurs. J'avais même acheté ces deux petites chauve-souris vampires y'a des années, en me disant "Ooh si un jour, j'ai un enfant, j'lui ferai des petits chaussons en laine avec ces boutons-là pour son premier Halloween !!". Je sais, c'était beaucoup anticiper mais elles étaient trop craquantes pour passer à côté ! Elles attendaient donc sagement dans leur cercueil-boîte à boutons que des petits petons passent à portée de crocs...


Quant aux chaussons, je les avais déjà en tête. Je voyais de l'orange potiron et des rayures, noires et blanches évidemment. Je n'avais plus qu'à les réaliser.
Heureux hasard des visites de dépôts-ventes, j'ai trouvé ce petit haut cet été. J'étais comme une folle !! Un tee-shirt en 3 mois avec un joli crâne rigolo, des rayures, de l'orange. Tout ce qui m'évoque les pirates, Tim Burton, les citrouilles et la famille Addams... tout ce que j'aime quoi ! Je le savais, ça irait trop bien avec mes chaussons !! (même si je les avais pas encore tricotés... anticipation qu'on vous dit...)


Depuis un petit sarouel beige est venu compléter la tenue.
Mon petit bout sera à l'aise et détendu de la couche là-dedans
et une chose est sûre, il va faire fondre mon cœur marshmallow de maman !!  
Avec son bidon dodu sous ses rayures et son visage joufflu, il a vraiment un petit côté Pugsley Addams :) 
 

 Mon homme, lui, a sorti son plus beau tee-shirt !
(même que c'est moi qui l'ai acheté dans une petite boutique au pied de la cathédrale clermontoise)  

Parce que les premiers mois on est mi-parents, mi-zombis, mais complétement fans de Walking Dead !!  

  
En ce qui me concerne, j'ai fait sobre cette année. Faute de temps, je me concentre sur l'essentiel : les câlins, les câlins et encore les câlins !! Je me suis donc contentée de ressortir mon snood Mister Jack que vous connaissez déjà. Je porte également un tee-shirt noir customisé par bébé à base de régurgitations blanchâtres du plus bel effet ! :)


Mais comme Halloween, ça se fête !!, j'ai pris le temps de fouiner dans mes anciennes notes pour vous offrir le modèle de ce snood en téléchargement gratuit sur Ravelry. Le tuto est succinct, il n'y a pas d'échantillon, pas de longues explications mais je suis sûre que cette grille vous permettra d'arriver à vos fins.


Le chat de son côté, il se drape dans les couleurs d'Halloween et dans son indifférence vis à vis du bébé. 
En somme, il oublie ses malheurs dans son plaid préféré loin de la chambre du petit hurleur. 


J'ai déjà commencé à anticiper les prochains Halloween... Avec mon homme, on a même déjà une liste de costumes établie sur plusieurs années pour le petit crapaud. J'avoue, j'ai hâte de le voir grandir et de préparer plein d'Halloweens avec lui !! mais en attendant, on va s'attacher à savourer celui-là.

 Et sur ce, je vous laisse. 
J'aimerais justement avoir le temps de faire un peu de pâtisserie avant que le petit diablotin ne se réveille ! :) 


Joyeux Halloween à tous !!! 



17/10/2016

Tarte "Fleur d'automne"


J'ai peu de temps pour cuisiner en ce moment mais quand mes parents m'apportent des figues du jardin et qu'elles menacent de s'abimer rapidement, il serait criminel de ne pas en faire quelque chose.
J'ai donc tenté quelque chose ce week-end et comme ça a eu l'air de vous plaire sur Instagram, je partage ma recette "bidouillage express" ici. 

Il vous faut : 
- quelques figues
- 2 pommes golden
- de la pâte sablée 
- de la compote de pommes

La suite est simplissime. Vous étalez votre pâte puis une fine couche de compote de pomme sur celle-ci. Vous éparpillez comme sur la photo ci-dessous des morceaux de figues.


Deux pommes Golden coupées en fines lamelles et déposées sur le tout,
saupoudrées si vous le voulez de sucre roux ou de cannelle.
Un figue coupée en deux, placée au centre de la tarte.


45 minutes dans un four préchauffé à 180°


 Il n'y a plus qu'à déguster et profiter de la bonne odeur qui s'est installée chez vous !


Petite précision toutefois :
Si comme moi, vous êtes un peu feignants et/ou débordés et que vous utilisez une pâte sablée du commerce, vous risquez de vous retrouvez avec une tarte très bonne mais qui ressemble un peu à un crumble une fois dans votre assiette. Si vous êtes un peu regardant sur la présentation, optez plutôt pour une pâte faite maison et assez épaisse. 
 

07/10/2016

Belles et Re-belles

Un samedi de septembre, partir rejoindre les copines tricoteuses à un point de rendez-vous 
avant le défilé "Belles et Re-belles"
et savoir très rapidement qu'on est au bon endroit.


Accueillie par Anne qui a revêtu mon habit de nain.
Il lui va à merveille !
Petite nouveauté par rapport à la séance de photo de cet été : une spalière a été rajoutée au costume.


Quand j'ai senti que je ne pourrais pas assurer le défilé pour cause de maternage intensif de mon petit ouistiti, Anne m'a remplacé au pied levé. Elle avait bien préparé une tenue pour le défilé mais ce n'était pas elle qui devait la porter. Elle avait prévu de faire défiler Galliane Murmures, une copine effeuilleuse burlesque. La tenue en question : un splendide hommage à Joséphine Baker.
Un bustier ajouré en fil doré, un bandeau noir tricoté avec un magnifique jacquard et des bananes, des bananes, des bananes...
Oui, Anne a tricoté et trimballé des bananes partout avec elle pendant des mois.

 
Mais pourquoi défiler au pied de la cathédrale clermontoise ? 

Lors des précédentes éditions clermontoises du FITE, on avait toutes eu l'occasion d'admirer les défilés des créateurs internationaux et cette année plutôt que d'habiller les arbres, les "peloteuses" du café-tricot ont eu envie de créer et de porter fièrement leur travail. Le thème du FITE étant "Rebelles", c'était dit, il y aurait le défilé des belles, les mannequins officiels et le défilé des "re-belles" ensuite : nous, avec nos corps tels qu'ils sont et nos idées fantasques. S'amuser avec la fibre, le fil. Se donner ce challenge là et voir ce qu'il en ressort.


Et un peu plus d'une année après, on en est aux derniers préparatifs. 
On patiente et on révise la chorégraphie en coulisses. 


Le tricot : une histoire de famille.
Grand-mère et petite fille.


Mère et fille. 


 Belle et re-belle.


Le sens du détail.


Jusqu'au bout des pieds !!


Francine a préparé ces deux tenues "Queue de pie" et "Trophée"
et je dois dire que je suis particulièrement admirative de son travail.
Une forêt qui se rebelle, envahie de détails au crochet et de broderie.
 Une robe-tableau de chasse impressionnante.


Quelle patience pour crocheter tous ces mini trophées rigolos et colorés pour en faire une robe.
Et ce béret-trophée-tête de renne, il est pas adorable ?


Marie a habillé le seul homme du défilé : "Gardien de nuit ajouré"




Marie, c'est elle. Une pile électrique aux mille idées à la seconde 
et autant de réalisations époustouflantes. 


Elle nous présente, le temps du défilé, sa tenue "Maître chien". 
Une robe totalement réalisée en canevas canins chiné à droite à gauche.
Un manteau réalisé canevas représentant exclusivement des toiles de maître.
Et son chien Denise arborant un manteau "La liseuse" de Fragonard.


Elle a aussi réalisé cette robe de mariée "Red Light Wedding Dress", entièrement réalisée petit à petit au grès des feux rouges et des embouteillages sur ses trajets de voiture quotidiens.
(et ce n'est pas les seules tenues qu'elle a réalisées mais j'aurais jamais assez de place dans un article pour montrer toutes ses réalisations ^^)


Quant à Gaëlle, celle qui s'occupe de notre petit groupe avec toujours autant de bienveillance, elle a assemblé différents châles qu'elle avait réalisés par le passé en point mousse pour créer une robe tout en triangles et légèreté
Nul besoin de points de tricot très compliqués pour faire une tenue complétement originale et stylée.


Et maintenant, je vais me taire un peu et vous laisser admirer nos tricoteuses clermontoises.
Autant de tenues que de portraits de femmes. Unique. 





















Rencontre au sommet entre Anne et Denise.
Elles se racontent quoi ces deux là ?


Marie nous a concocté un livre présentant chaque création. 
Quelques photos agrémentées d'un texte que chaque "créatrice d'un jour" a rédigé. 


C'est un vrai plaisir de le feuilleter, de revoir chaque création, de garder en souvenir celle que l'on a pas eu l'occasion de prendre en photo et en lisant les textes de chacune, de voir comment le thème "Belle et re-belle" a fait sens pour chaque personne. 


La femme des années 20... 

 
Photo de groupe et portrait de famille


Bien évidemment, j'ai été frustrée de ne pas mener ce projet à bout, de ne pas pouvoir défiler le jour J, moi qui avais tellement envie d'être un nain hurleur Place de la Victoire. Après, cela m'a permis d'avoir un œil extérieur à tout ça et quelque part de prendre pleinement conscience d'avoir de la chance de connaître de telles nanas.
Leur créativité, leur inventivité, leur patience m'ont épatée. C'était si beau de les voir défiler virevoltantes et tout sourire sous ce soleil d'automne, de découvrir tous ces projets loufoques, originaux, inspirés ou juste sublimes
J'ai trouvé qu'elles dégageaient un tel sentiment de liberté et de fierté en défilant... aucun doute, là-dessus, elles étaient bien Belles et Re-belles !