06/06/2016

[DIY ] Ranger ses petites affaires de couture.



Il y a de ça des années, je me suis cousu une trousse de couture, adaptée à mes besoins. Elle me suit partout, elle contient toutes les petites bidouilles dont j'ai besoin en cas de cousette et se pose toujours pas loin de ma machine à coudre : sur un dossier de chaise, accrochée à une poignée de porte, à plat sur la table...


Comme elle a été réalisée avant que je tienne ce blog, je n'ai pas fait de photos "au fur et à mesure" mais j'espère que mes petits schémas et mes explications vous suffiront pour la refaire si elle vous fait de l’œil.  

Commencez par couper deux bandes de tissus d'environ 50x25 cm. Pour ma part, j'ai choisi marron pour le dessous de la trousse, beige pour le dessus (jaune sur le schéma).
Coupez ensuite une autre bande de 10x30 cm. Pliez-la en deux dans le sens de la longueur et cousez les deux bords entre eux. Retournez votre bande à l'aide d'une épingle à nourrice. Cette bande constitue l'anse de la trousse. Mettez là de côté pour plus tard.
Mettez également la bande marron de côté, pour l'instant, on va se concentrer sur le partie beige.


Quand je l'ai faite, je débutais en couture donc pour réaliser les différentes poches, j'ai fait au plus simple. Je n'ai pas réellement pris de mesure, j'ai coupé mes tissus au feeling en me basant sur la taille de la partie principale de ma trousse et sur les ustensiles et boites que je devais glisser dans les poches. Cependant, j'ai mis mes schémas à l'échelle de la partie principale beige (grosso modo) pour vous aider à la reproduire.

Pour créer les poches de la partie gauche de ma trousse : 

Coupez deux bandes de tissus supplémentaires. La A dans du tissu beige, la B dans du tissu vert. N'ourlez qu'un bord sur les deux de ces deux bandes. 

Petite précision : si vous êtes attentif en regardant les photos, vous remarquerez que j'ai en réalité coupé deux morceaux identiques de type A pour créer une séparation dans ma poche. 
Je ne souhaitais pas avoir un résultat d'un esthétisme renversant, je voulais quelque chose de pratique. Je me suis évitée certains ourlets (et les épaisseurs qui vont avec) en coupant mes morceaux de tissus au bord de la lisière et en utilisant celle-ci à la place des ourlets.
Si vous voulez un résultat plus "propre" en ourlant votre bord plutôt que d'utiliser les lisières, je vous conseille de ne couper qu'une bande de type A. Deux ourlets feraient une trop grosse épaisseur dans la couture par la suite.
Si vous ne comprenez rien à ce que je raconte, oubliez tout ce dernier paragraphe de précision et tenez-vous en au paragraphe précédent ;)

Pour celles de la partie droite de ma trousse : 

Coupez une grande bande C dans du tissu beige et une plus petite bande D dans du tissu vert. Ma bande D fait la moitié de la bande C mais encore une fois, vous pouvez adapter les dimensions à vos besoins de rangement.
Ourlez un seul bord des deux bandes. Superposez-les et cousez au point droit une séparation au milieu de la bande D comme sur le schéma ci-dessous.


Une fois que vous avez coupé et ourlé vos différentes parties A, B, C et D vous allez pouvoir les coudre sur la partie principale et former ainsi vos poches.
Veillez à bien laisser la partie centrale de votre trousse libre car l'anse sera cousue ici par la suite. Dessinez un trait à la craie au milieu pour vous aider à disposer vos pièces.

Commençons par le plus simple. Les parties C&D forment un seul bloc puisque vous avez déjà réalisé une petite couture à l'étape précédente. Vous n'avez pas à la coudre, contentez vous de la fixer avec des épingles à l'extrémité droite de la partie principale. Placez vos épingles à 4 cm des bords horizontaux pour qu'elles ne vous dérangent pas à la prochaine épate. 

Superposez votre bande A à l'extrémité gauche, partie ourlée orientée vers la droite. Cousez à points droits une séparation au centre comme indiquée sur le schéma.
Repliez le bord non ourlé de la bande B et cousez le au point droit sur la partie principale. Formez également deux séparations comme indiqué sur le schéma. (La partie ourlée précédemment ne doit en aucun cas être cousue sinon il n'y a plus de poche, ça va de soi mais je préfère le préciser).

Pour maintenir les bords des parties A et B, vous pouvez comme vous l'avez fait avec la partie C&D les fixer avec quelques épingles en veillant à les placer à quelques centimètres des bords horizontaux. 


Vous avez devant vous la partie beige avec les poches placées comme sur le schéma ci-dessus. 

Reprenez l'anse que vous avez faite au début. Disposez-la le long du trait central. Elle doit être plus grande que la largeur de la partie principale. Ce que je fais, c'est que je fixe les deux extrémités de l'anse aux grands bords de la partie principale. Je replie le tissu en trop de l'anse en son milieu et je le fixe avec une épingle à nourrice pour qu'il ne m'embête pas lors de la couture. 

Recouvrez la partie beige de votre bande marron, endroit contre endroit, anse entre les deux. Fixer le tout avec des épingles ou avec du fil de bâti. Vérifiez bien de ne pas former de pli et de prendre toutes les épaisseurs des poches. Faites une couture à 1 cm du bord comme sur le schéma. Cousez seulement 3 bords sur les 4. Laissez bien une petite extrémité ouverte pour pouvoir retourner votre travail.


Une fois cet assemblage réalisé, retournez votre travail. Il reste le petit bord ouvert. Repliez les tissus qui dépassent à l'intérieur de l'ouvrage et faites une couture pour fermer ce dernier bord. Je profite en général de cette dernière couture pour refaire tout le tour de l'ouvrage et former une jolie surpiqûre qui finit bien l'ensemble mais vous pouvez tout à fait vous contenter de la couture pour fermer le petit bord si vous êtes épuisés par toute cette couture et que vous souhaitez passer à autre chose ;) 

Mètres ruban, dés à coudre, fils de bâti, ciseaux, boîtes à épingles, craies de tailleur de différentes couleurs, aiguilles de rechange pour votre machine, bricoles en tout genre... A vous de glisser votre nécessaire dans toutes ces poches.

Votre trousse est finie et prête à vous suivre partout ! 


(Au passage, je suis fan de mon mètre-ruban chat trop kawaii !) 
 
Ce ne sont pas les astuces qui manquent sur Pinterest si on tape en mots clefs "ruban" et "rangement"  : bobine, bâtonnets de glace, boîtes à Tic Tac ou de Pringles... Sauf que :
- je ne consomme pas assez de Tic Tac ^^
- les bobines, ça se débobine souvent et ça m'agace (et puis si vous avez lu l'article précédent, vous savez pourquoi je n'aime pas ce qui est à l'air libre et qui prend de la place)
- et surtout, je n'ai pas des quantités d'un même ruban mais plutôt plein de petits bouts de rubans différents (récupération des emballages de cadeaux de Noël et œufs de Pâques, petits achats chez Artemio et A Little Mercerie...). 

J'aime la variété, du coup toutes ces astuces ne me convenaient pas. 


Mon astuce à moi se résume en deux mots : élastiques et trombones


Pratique et pas cher
Les trombones sont utilisés pour les petites quantités, les élastiques pour les plus grands métrages.
Et ça suffit pour ne jamais plus retrouver ses rubans emmêlés entre eux.


Il suffit ensuite de trouver de jolies boîtes colorées pour contenir votre stock.
Pour ma part, j'ai une boîte pour les unis/simples et une autre pour les fantaisies.


Pour mes affaires de couture/mercerie, j'ai utilisé beaucoup de boîtes à sucre en métal. Elles sont parfaites à mes yeux. On en trouve facilement, de toutes sortes. Toutes s'empilent à merveille et se stockent aisément sur une étagère d'atelier.
J'utilise aussi des petits sachets en plastiques pour regrouper des boutons ou d'anciennes boîtes de masque de soin pour cheveux ou d'après-shampoing pour les catégoriser par thème. Il suffit d'enlever l'étiquette du Petit Marseillais (pour le pas le citer ^^) pour avoir une boîte transparente qui se visse toute neutre. Et je craque aussi parfois sur des petites boîtes trop mignonnes...


Entre deux projets, en cas de perte d'inspiration, j'suis sûre de trouver une idée en farfouillant là-dedans. Un des plus grands bonheurs de ma petite vie : ouvrir toutes ces boîtes, fouiner et retomber sur des trésors oubliés !! :)  



12 commentaires:

  1. salut!
    idem pour mes rubans, j'ai longtemps cherché LE truc qui convienne...
    maintenant, je les range comme toi, et je les maintiens avec un coup de masking tape!! c'est nickel et réutilisable!
    bisous!
    priscilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas bête le masking tape, je penserai à toi le jour où je tomberai en panne de trombonne :)
      Bisous

      Supprimer
  2. Que de trésors!!! J'ai consommé beaucoup de crèmes dessert uniquement pour les contenants en verre qui avaient une belle forme. Enfin, je choisissais quand même celles que j'aimais bien, le sacrifice devait être doux:-) Les rubans vont se souvenir de vous quand ils seront élastiqués et trombonnés, je n'y avais pas pensé. Merci :-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais pas si vos rubans vont me remercier d'être ainsi domptés ^^ et je vais me pencher sur le cas des crèmes dessert, ça me paraît plus sympa que les après shampoing :)

      Supprimer
  3. Eh oui, on a toujours une multitude de petits trésors qui sont accumulés dans des boites et la pochette multi fonctions est bien pratique. Merci de ce partage. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Multitude, c'est le terme approprié ;) A bientôt !

      Supprimer
  4. ça en fait une belle collection de petites merveilles! Je ne prendrais pas de photos de mon fourbi, je ne sais même pas où je range toutes mes affaires...organisation quand tu nous tiens :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'arrive à la fois à être très organisée (genre je sais parfaitement où sont les choses, je trouve rapidement mes boutons, mes tissus, mes laines) et pourtant dans mon atelier, c'est le chaos en permanence. Je me risquerai donc pas à le prendre en photo non plus, le monde n'est pas prêt pour ça ;)

      Supprimer
  5. Chouette tuto pour le nécessaire de première main (en ce qui me concerne, je mets ça en partie dans un pot à crayon, en partie dans 2 trousses, une pour les pieds de biches et les aiguilles, une pour les canettes. Pour les boutons, les biais et compagnie, je fonctionne comme toi, avec des trombones (les trombones sont mes amis, je les adore et il font accessoirement de très bons repères de tricot de dépannage) et des boiboites

    RépondreSupprimer
  6. Je me retrouve dans ton rangement des rubans et des boutons et je suis devenue addict aux jolis organiseurs depuis qu'on m'en a offert un trop trop joli ! Le tien est vraiment pratique aussi et pour des débuts en couture, tu te débrouillais déjà super bien ! Je vais garder tes schémas sous le coude... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça sent quand même un peu la bidouille de débutante, en mode je fais au plus simple et avec mes moyens techniques ^^ m'enfin, elle est pratique, c'est tout ce que je demandais :)

      Supprimer

=^.^= Oooh chic, chic, chic! on va me laisser un petit mot!

(Si vous n'avez pas de blog , que vous publiez sous le statut "anonyme", pensez à signer avec un petit prénom ou un pseudo. C'est tellement plus agréable de savoir à qui je m'adresse)