15/05/2014

Un chèche, des ruelles et des gris, des roses, des beiges...


Ce chèche date de mes débuts de crocheteuse. C'est le tout premier projet hors amigurumi que j'ai tenté au crochet. Il fallait sans doute un coup de cœur suffisant pour oser m'aventurer dans autre chose que de la maille serrée. C'est un modèle Phildar, issu du catalogue n°024. Pour la laine utilisée, impossible de m'en rappeler... 



Il suffit de savoir faire des mailles en l'air, des mailles serrées, des mailles coulées, des brides, des doubles brides et savoir rabattre 3 brides ensemble. Et même en y connaissant que couic en crochet, avec de bons tutos sur la toile, on s'en sort... la preuve!


J'ai suivi scrupuleusement le modèle sauf pour les finitions. Dans le modèle original, il fallait crocheter un motif le long du chèche et ça ne me convenait pas, ça donnait un côté trop travaillé à l'ensemble. J'avais envie d'un aspect plus proche des chèches traditionnels. J'ai donc placé des mini franges à la place pour donner un effet plus négligé et plus roots.


Notez au passage, qu'il est toujours aussi funky de faire des photos avec ce diable moustachu dans les parages...


Il a beau faire soleil, à Clermont, on est jamais à l'abri d'un coup de vent surtout si on part un peu dans les hauteurs de la ville. Rien de tel alors que de se caler comme un lézard tout contre un bout de pierre volcanique... mais parfois ça ne suffit pas alors il vaut mieux avoir un bon chèche dans lequel s'enrouler.



Prendre un bon livre.
Battre le pavé gris et rosé de Clermont.


Trouver un banc bien exposé avec vue sur le Puy de Dôme.


S'installer.
Admirer les empreintes laissées par les hommes 
au milieu des pétales roses des marronniers.


et celles laissées par un chien
dans un passage piéton fraîchement posé


A Clermont, les murs ont des oreilles... 


... des visages...


... et de belles gravures. 


Pousser une porte d'entrée d'immeuble
peut nous dévoiler une belle mosaïque. 


Et la fragilité d'une inscription à la craie peut nous émouvoir 
au détour d'une ruelle. 



Clermont et moi, une grande histoire d'amour. 
C'est une ville magnifique pour qui prend le temps de la découvrir. Je sais que je suis loin d'avoir exploré tous ses recoins. De nombreux trésors m'attendent encore et cette perspective m'enchante. Je ne connais pas tout son passé et les graffeurs, les artistes de rues se chargent de me la modifier régulièrement, de me créer des jeux de piste et du mouvement.
Une histoire qui est loin d'être finie mais au moins, les présentations sont faites. Maintenant vous connaissez des bouts de mon Clermont et mon chèche, fidèle compagnon de mes "aventures" urbaines ces dernières années.




14 commentaires:

  1. Pffff, elle est superbe cette chèche!!!Il suffit, il suffit....je me débrouille avec des aiguilles mais je n'arrive à rien avec un crochet...En tout cas BRAVO elle est très chouette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Je trouve aussi le crochet plus difficile que le tricot (mais ça vient ptet du fait que j'ai du apprendre seule devant mon pc), faut trouver comment tendre le fil, pas évident... mais désespère pas, à force d'acharnement, ça se fait :)

      Supprimer
  2. j'ai un peu le même chèche... j'adore il te "protège" bien et reste décontracté !
    Clermont a l'air d'être une ville sympa en effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que je m'y sens bien, et dans la ville, et dans le chèche :)

      Supprimer
  3. Il est très beau, c'était à n'en pas douter de beaux débuts dans le crochet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'étaient des débuts laborieux, il m'a paru sans fin ce chèche à l'époque ;)

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup ton chèche: il a un côté un peu western qui me plait bien!
    Je ne connais pas bien clermont mais quand j'étais petite je croyais que c'était la ville où on ferrait les chevaux (à cause de Clermont-Ferrand), donc je m'imaginais qu'il y avait des chevaux partout ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ah ah, j'aime beaucoup les croyances qu'on a quand on est petit, et celle là, j'adorerais qu'elle soit vraie!
      Avec mon chèche de cow-boy, je suis parée : qu'on m'envoie des chevaux!! :)

      Supprimer
  5. super joli ce chèche! Et tu donnes envie de venir faire un tour dans ta ville.
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! je suis contente alors parce que j'adore ma ville. Beaucoup de gens sont rebutés par la pierre noire et sa cathédral gothique (bon ok sinistre) mais j'aime bien ce style là :)

      Supprimer

=^.^= Oooh chic, chic, chic! on va me laisser un petit mot!

(Si vous n'avez pas de blog , que vous publiez sous le statut "anonyme", pensez à signer avec un petit prénom ou un pseudo. C'est tellement plus agréable de savoir à qui je m'adresse)