11/06/2018

Mon furoshiki "les ronds dans l'eau"

En 2011, j'ai découvert les furoshikis, ces petits (ou grands) carrés de tissu qui servent à emballer divers objets ou cadeaux avec élégance. Il m'en fallait un ! et même plusieurs !
Je me suis commandé de jolis tissus japonisants : fleurs de cerisiers, oiseaux... et comme j'étais bien trop excitée pour attendre que la commande arrive, je suis allée voir ce qui me restait dans mon stock de tissus pour me faire un petit brouillon et tester les différents pliages.  

J'avais pas mal de chutes de tissus bleus qu'il me restait d'un de mes tout premiers patchworks offert à ma mère (et adopté par le chat). 


Il suffisait de couper un pan de tissu d'un mètre carré et de faire un ourlet. Une fois la tâche achevée, je trouvais ça un peu tristoune d'avoir juste un carré de tissu uni alors j'ai découpé et cousu à la va-vite quelques ronds pour dessiner des ronds dans l'eau...


Pour ce faire, j'ai taillé des ronds dans divers imprimés, je les ai appliqué au point bourdon sur mon coupon de tissu uni. J'ai ensuite tracé des cercles concentriques au point droit, parfois en blanc, parfois en bleu. Ça m'a amusée de faire ça et ça rendait ce petit bout de tissu un brin plus poétique.


Œuvre de jeunesse un peu bancale, un peu rapide mais parfaite pour le brouillon que c'était censé être.


Revenons un peu au furoshiki. Traditionnellement, il existe différentes tailles de furoshikis : 
- le petit de 45-50 cm, idéal pour emballer son bento pour midi. 
- le moyen de 68-75 cm plutôt adapté aux cadeaux. 
- le grand de 90-105 cm pour l'usage quotidien, les courses, les grands objets. 

Voilà un petit récapitulatif  (non exhaustif) des nombreux pliages que l'on peut réaliser.


Je vais détailler un peu les deux pliages que j'aime beaucoup. Vous remarquerez que je n'ai pas pris une équerre et un compas pour faire mes pliages. Quand ce n'est pas pour offrir en cadeau mais pour l'usage quotidien, c'est un pliage que l'on fait vraiment en deux temps trois mouvements.  

Vous allez au parc, vous voulez amener avec vous un carnet de croquis, le cahier de coloriage du petit, deux livres ou des BD ? Étalez votre furoshiki à l'envers, déposez vos livres dans deux coins opposés. Repliez les pointes sur les livres et pliez à nouveau. Ramenez les deux coins restants sur le dessus. Pliez à nouveau en posant un livre sur l'autre et nouez les deux pointes. Vous portez votre furoshiki comme un sac. Arrivés au parc, vous le dépliez et vous avez une couverture pour vous poser et lire tranquillement. Et bim ! Deux en un !



Vous êtes invités à un barbeuc' ou un pique-nique entre amis ? Vous apportez une bouteille de rosé et d'hydromel ? Déposez les deux bouteilles sur une diagonale de l'envers de votre furoshiki. Prenez un coin et ramenez-le sur les bouteilles (voir schéma au-dessus) puis enroulez le tout. 


Ramenez les deux extrémités côte à côte et nouez.


J'aime particulièrement ce pliage parce que je le trouve extrêmement pratique. Les bouteilles sont bien immobilisées et protégées par le tissu. Cela se porte comme un sac et c'est bien plus élégant (et écologique) qu'un sac plastique !


C'est encore plus élégant si vous sélectionnez vos tissus avec soin. Il faut bien sûr les choisir selon les usages que vous allez en faire. Vous pouvez choisir des tissus très fins, les broder, les personnaliser si c'est pour emballer un cadeau mais optez plutôt pour un tissu solide si c'est pour faire transporter vos courses. 

Est-ce que c'est suffisamment résistant ? J'ai longtemps utilisé mes furoshiki pour faire mes courses (avec le pliage katakake) et je peux donc vous dire que ça supporte les kilos de patates... et les kilos de chat :)
Regardez moi ce bonheur d'être porté en écharpe au creux de son maître...


De nombreux livres existent sur le sujet si vous voulez vous intéresser de plus près aux différentes façon de nouer, plier, emballer.
Les furoshikis sont parfois doublés. Après ce brouillon, je me suis cousu de beaux furoshikis aux imprimés japonais doublés de noir. Je les trouve alors parfois plus raides et difficiles à plier. C'est pour cette raison que j'ai continué d'utiliser mon premier test.


Plus souple et plus léger, il est pratique. Avec la naissance de mon fils, c'est devenu un allié précieux. Comme ce n'était qu'un brouillon, fait de chutes de tissus sans valeur, ça ne me dérangeait pas qu'il traine dans la boue ou qu'il réceptionne les régurgitations, les cuillerées de compote et de purée.


Il était en permanence dans le sac à langer, prêt à servir de tapis d'éveil improvisé, de petite couverture d'appoint, de matelas à langer, de sac supplémentaire pour ranger jouets, bâtons, cailloux... ou encore de nappe pour un repas improvisé dans l'herbe. 


Au final, ce furoshiki a été la toile de fond de bien des moments merveilleux.


Les guibolles à l'air en été qui s'agitent...
Les pique-niques automnaux emmitouflés dans la laine...


Finalement, mes supers tissus japonais sont rangés dans le placard et je dois avouer que je les aime bien moins que mon vieux brouillon de furoshiki qui nous a servi (et qui nous sert encore) de petit coin de paradis

A l'occasion du défi du chat "au fil de l'eau", j'ai eu envie de venir vous parler de mes ronds dans l'eau. J'espère avoir convaincu quelques-uns d'entre vous d'adopter un furoshiki pour qu'il y ait un peu moins de sacs plastiques dans les eaux de notre belle planète bleue. 


16 commentaires:

  1. Hé mais c'est super comme technique ! Je vais aller me renseigner du coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! je suis contente si je t'ai fait découvrir ça ! c'est vraiment super pratique de connaitre quelques pliages.

      Supprimer
  2. Tu as réussi à me convaincre et pourtant, c'était bien loin d'être gagné. J'adore aussi ces pliages que je trouve superbes mais j'ai été découragée par tous ces schémas. Je me suis dit qu'une fois déballé le paquet, je serais bien incapable de le replier et le nouer sans le mode d'emploi. Une fois maîtrisé, ça semble si patique et si joli que je me dois de persévéré. Si tu arrives à porter le chat avec, je dois bien pouvoir porter mon goûter ! :) Merci pour avoir pris le temps d'écrire ce super billet pour le défi du ch@t.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pliages que j'ai montrés sont vraiment simplissimes. Pour commencer, par contre, prends un tissu bien souple, facile à nouer. Je n'ai jamais tenté encore les emballages pour offrir (parce que mes cadeaux à moi sont souvent difformes ^^), ça sera ma prochaine étape :)
      Et je suis toujours ravie de participer aux défis du chat, j'adore ça !!

      Supprimer
  3. Mais avec la saison des barbecues qui arrive, ton pliage de bouteilles va être parfait ! Je suis très totes bags mais le furoshiki a quand même bien plus la classe ! :)
    Gros bisous ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis également très tote-bag mais le pliage deux-bouteilles est bien plus pratique qu'un sac, les bouteilles ne font pas gling-gling-gling dedans et t'as une petite couverture pour roupiller dans l'herbe.
      En fait, j'avais toute une collection de tote bag mais l'arrivée du petit a remis au goût du jour mes vieux furoshikis, ça sert à tout, c'est vraiment trop pratique ! on devrait offrir ça à chaque jeune maman avec une petite notice de pliages ;)
      Gros bisous et bons barbecues !!! :)

      Supprimer
  4. C'est vraiment sympa, j'adore. Bonne journée, bisous

    RépondreSupprimer
  5. Ton furoshiki vit une bien belle histoire :)
    Ces pliages sont tellement pratiques qu'on devrait les apprendre dès notre plus jeune âge! Et les tissus japonais, ressortiront-ils tout de même de l'armoire? Ils doivent être si beaux...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord ! Quant aux tissus japonais, aux dernières nouvelles, ils sont toujours dans l'armoire mais ça sera peut-être ma prochaine bonne résolution :)

      Supprimer
  6. ta version des ronds dans l'eau est vraiment jolie avec ces beaux tissus bleus !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !! On ne devrait jamais jeter nos petites chutes de tissus, ça finit toujours par servir :)

      Supprimer
  7. Ta démonstration est tout à fait convaincante !

    RépondreSupprimer

=^.^= Oooh chic, chic, chic! on va me laisser un petit mot!

(Si vous n'avez pas de blog , que vous publiez sous le statut "anonyme", pensez à signer avec un petit prénom ou un pseudo. C'est tellement plus agréable de savoir à qui je m'adresse)