06/04/2015

Les tricoteuses au Musée

Les weekends se suivent et ne se ressemblent pas. Par contre, il y a une constante. Je mets toujours une bonne semaine à réunir mes photos et rédiger un article. Après l'immersion dans l'univers geek, je vous embarque pour un weekend Musée et Tricot. Points communs entre les weekends : bonne humeur, découverte et rencontres agréables. 


L'équipe du k-fé tricot avait été conviée par le Musée Bargoin pour une après-midi tricot à l'occasion de la fin de leur exposition et des journées européennes des Métiers d'Art. Comme le badge épinglé sur mon pull le laisse supposer, cette journée était aussi le prétexte idéal pour revenir un peu sur le FITE passé et rencontrer les dentellières d'Auvergne qui ont œuvré pour le moucharabieh installé à l’Hôtel de Ville. Si vous aviez raté tout cela sur mon blog, je vous renvoie à l'article consacré au FITE 2014. Sinon vous pouvez aussi cliquer dans le nuage de mots clefs sur "FITE" pour voir tous les articles consacrés aux éditions précédentes, les Yarn Bombings, les préparatifs... 



Moi la dentelle, j'y connais que pouic et que tchi. Alors j'ai profité de la présence de Geneviève et Catherine pour voir comment elles faisaient et pour poser plein de questions.


La dentelle, ça m'a toujours un peu effrayée. Il y a des fils de tous les côtés, des épingles, des modèles avec des signes étranges et mystérieux... mais finalement quand c'est bien expliqué, on comprend au moins le principe de base. Cela a confirmé aussi que ce n'était pas une activité faite pour moi. Il vaut mieux que je me contente d'admirer la patience des dentellières et leurs ouvrages. La dentelle pour moi, ça reste quelque chose d'un peu surhumain.


J'ai eu un petit coup de cœur pour sa création, le Puy de Dôme en dentelle de Geneviève Olloix. Placé sur un abat-jour, on ne voyait que lui.


Je trouve que les textures, les couleurs, les points qu'elle a utilisés rendent bien compte de la réalité. On s'y croirait. Pour ceux et celles qui n'auraient pas l'allure Puy de Dôme en tête, je glisse ici une photo de Bruno Monginoux.


mais ce n'était pas la seule petite merveille à découvrir...
(dentelle réalisée par Geneviève, d'après un modèle de l'Hôtel de la Dentelle)


Comme je l'ai dit plus haut, cette après-midi tricotesque avait lieu pendant les journées européennes des Métiers d'Art.
Annick Des Grieux a obtenu un prix des Métiers d'Art en 2010 et elle était présente pour nous faire découvrir ses créations.



J'ai un peu beaucoup flashé sur ses robes en laine. Mais comme il est difficile de les prendre en photo sans que des tricoteuses apparaissent dans le champ, je suis partie chercher des photos sur sa page Facebook. Et puis, une robe, c'est fait pour être porté.


Pour la seconde robe que je vais vous montrer, Annick des Grieux s'est inspirée de la robe portée par Joséphine dans Le Sacre de Napoléon de Jacques-Louis David.


Elle a eu un coup de cœur pour cette robe, elle est partie faire quelques recherches sur les robes style Empire...
De là est née cette sublime robe, réalisée tout en tricot circulaire.


Admirez un peu tous ces points...


4600 mailles en bas de la robe, des perles glissées dans le voile, une finesse et un sens du détail inouï.


De la même manière, je suis partie chercher sur son site, une photo de la robe portée. La robe prend vie différemment. Les manches prennent toute leur dimension.


Un super aprem entre tricopines!
On a été chouchouté par le musée, confortablement installées dans des canapés. Les dentellières ont d'ailleurs bien remarqué que les tricoteuses sortaient les gâteaux avant les aiguilles... C'est sûr qu'on papote et qu'on grignote parfois plus qu'on tricote. J'ai tout de même tricoté 6 rangs... record à battre!



On a eu droit à plein de petits cadeaux de la part du Musée Bargoin. Et ça c'était une chouette surprise!
Un badge laineux, un carnet, un crayon, et un tote bag : l'attirail parfait de la tricoteuse en somme. 



Il y avait plusieurs modèles de tote bag, décorés chacun par une œuvre présente dans l'exposition. Je suis tombée sur un détail d'une broderie de Leo Chiachio et Daniel Giannone et j'étais ravie parce qu'on a toujours besoin d'un Teckel portant un chapeau dans un décor fleuri et bigarré.


Je précise qu'il n'y a aucune ironie dans cette phrase. J'aime beaucoup le travail de ce couple de brodeurs argentins talentueux. Le côté kitschou assumé de leur mise en scène me met de bonne humeur et la présence incongrue et impassible du Teckel au milieu de tout ça m'arrache toujours un sourire. Si vous avez envie d'en découvrir plus sur leur travail, je vous laisse le lien de cet article que je trouve très complet.


Il y avait aussi des tote bags qui reprenaient les ronds roses des tricoteuses et crocheteuses du k-fé tricot et ça, ça fait super plaisir! :)


Les longs pans de ronds roses qui ornaient le musée avait été décrochés fin septembre. Ils ont été ressortis pour l'occasion.
Ils avaient déroulé le tapis rouge.. bon rose, pour les visiteurs.


En weekend de Pâques, rien de notable donc lundi prochain, mes petites créations seront de retour sur le blog. Samedi on a juste eu notre petit rendez-vous habituel entre tricoteuses au café des Augustes. Le prochain FITE clermontois a été évoqué d'ailleurs (cette année le FITE s'exporte à l'international, il ne revient en terres arvernes qu'en 2016). Les projets commencent malgré tout à se former, les idées à germer, les cerveaux à chauffer!

16 commentaires:

  1. Passionnant !!! La dentelle me fait rêver depuis toujours mais je n'ai jamais rencontré de dentellière pour m'initier, un jour peut-être.
    les robes sont splendides, tu as dû te régaler au milieu de toutes ses oeuvres d'art. Merci de nous faire partager ce travail extraordinaire. Bonne fin fin de week end :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me fait rêver aussi mais ça me paraît "tellement beaucoup trop" minutieux ^^
      De rien! c'est un plaisir de partager mes découvertes. Merci de passer par là pour me lire :)

      Supprimer
  2. Hellocoton est malade, j'ai failli rater ton article !
    Ma grand-mère faisait de la dentelle de Brugges (en bonne Belge ^^), ça m'a toujours fascinée quand j'étais petite de voir galoper ses fuseaux, à gauche à droite, par dessus, par dessous et paf ! Un motif ! (enfin, en moins rapide que ça :p). C'est du travail d'orfèvre !
    C'est d'ailleurs ce qui réunit un peu tous ces bijoux : patience et minutie... J'adore mais c'est bien trop délicat pour moi :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hellocoton sans les photos, c'est quand même vachement moins bien ^^
      Même constat, c'est pas pour moi. J'ai de la patience mais j'aime bien voir les choses avancer. Une heure pour faire un centimètre... ça me décourage. J'en suis d'autant plus admirative.

      Supprimer
  3. Une super expo, du tricot et des cadeaux...si c'est pas la classe ça :)
    Je suis comme toi pour la broderie, j'admire mais je pense de jamais m'y mettre, trop long, trop minutieux, trooooop de fils!
    Et le travail sur les robes en laine est juste hallucinant!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Des merveilles ! Je suis admirative et envieuse de leur savoir-faire. Mon arrière-grand-mère faisait aussi des superbes ouvrages... Ces rencontres sont des moments précieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis c'est toujours intéressant de voir ce qui les a inspiré, l'histoire de leurs créations...

      Supprimer
  5. Que de merveilles! La dentelle me fascine et on peut faire des merveilles en classique ou contemporain. J'ai vu un jour sur un blog, une dentelle qui représentait un foetus dans le ventre de sa maman, dentelle offerte à une nièce qui était gynécologue. Comme vous, je n'en ferai jamais, mais je rêve en les regardant et c'est bon! Les robes en tricot sont sublimes, tellement vivantes. Merci pour toutes ces belles photos. Bravo pour Charlie Chaplin et l'article sur les geeks. Grâce à vous, cet univers m'est moins inconnu. Et tant pis pour les cons :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, merci à vous!! et votre description de la dentelle a attisé ma curiosité...

      Supprimer
  6. Cette robe à la Joséphine est un chef d'œuvre! J'en reste bouche bée!

    RépondreSupprimer
  7. Super article !!! Que de trésors, mais c'est vrai que c'est de la folie comme boulot :D !!!! J'adore la dentelle aussi, mais je n'aurai pas la patience d'en faire je crois:D!! En tout cas, tu nous as tricoté un bel article, merci!! Bisous!

    RépondreSupprimer
  8. Très belles créations, j'aime beaucoup la robe portée !

    RépondreSupprimer

=^.^= Oooh chic, chic, chic! on va me laisser un petit mot!

(Si vous n'avez pas de blog , que vous publiez sous le statut "anonyme", pensez à signer avec un petit prénom ou un pseudo. C'est tellement plus agréable de savoir à qui je m'adresse)