09/09/2013

Yarn Bombing à Clermont : c'était il y a un an!


Par un beau matin de Septembre 2012...

 Se lever très tôt un dimanche, s'installer dans un parc, étaler notre ouvrage sur la pelouse et coudre les dernières finitions sous la lumière rasante. 











Point de rendez-vous des tricoteuses du Kfé tricot : le Musée Bargoin de Clermont.
A l'occasion du Festival International des Textiles Extraordinaires notre mission (si on l'acceptait) était d'habiller les arbres de l'avenue qui mène au Musée. 18 au total à raison de 2-3 tricoteuses par arbre.
Un travail titanesque rendu possible grâce à la folie douce régnant au sein du gang des tricoteuses et à la laine fournie en grande partie par Phildar (l'autre petite partie étant nos réserves personnelles) 


10h : Des tricoteuses arrivent de toutes parts, on découvre les travaux de tout le monde, les escabeaux et les échelles sont de la partie, l'installation s'organise.


Conçu à plat pendant 5 mois à 6 mains, l'heure du verdict approche :
Nos mesures approximatives sur l'arbre seront-elles bonnes? est-ce que la jonction de la liane en tricotin va bien se faire comme on l'a imaginée? et surtout qu'est ce que ça va rendre?
Mystère et pelote de laine... 


Au début on a eu des sueurs froides mais en tirant sur la laine qui dieu merci est extensible, on parvient à faire le tour de l'arbre.
S'ensuivent des heures de couture perchée en haut d'une échelle... 



 Hop là sans les mains!!! 



Un arbre de vie, de la terre au ciel, de la chenille au papillon.



Une chenille tricotée rampant vers une pomme en crochet




Mon petit hérisson en crochet dans son nid de feuilles.
Nous avons toutes positionné nos habillages à un peu plus d'un mètre au-dessus du sol pour éviter qu'ils soient détériorés par les pipis de chiens notamment.
Situé à portée des petites menottes, le hérisson a eu un succès fou auprès des petits (et grands) enfants.



Le coeur de Muriel.
Comme un coeur gravé par des amoureux au couteau dans l'écorce. 

Le papillon de Muriel commence à nous amener un peu de légèreté.
Tournons autour de l'arbre, suivons la liane....
... de fil en aiguille, découvrons le reste.


Quand on a découvert les couleurs fournies, j'ai grogné et grommelé. Bon, j'avoue, je grogne souvent... Je trouvais ça trop flashy, trop disparate, j'voyais pas comment créer une unité là dedans.
Puis l'idée m'est venue d'alterner des bandes de couleurs chaudes et de couleurs vertes pour organiser le tout. Nous sommes donc parties là dessus. Chacune avec son lot de pelotes, on a fait des carrés de 20x20 cm qu'on a assemblés par la suite.
Il restait à savoir que faire de ce turquoise et ce bleu foncé... et ainsi ma chouette est arrivée! 




Muriel et ma mère ont fait une multitude de feuilles au tricot, dispatchées par ci, par là, le long du fil conducteur.
Ma mère a poussé le vice à utiliser pour ses carrés de laine des points de tricot en relation avec le thème: feuilles, arbre de vie, ruisseau, bambou, champ fleuri, semis, pomme de pin...  




Plus on s'approche de la cime de l'arbre, plus les tons deviennent bleutés et moins chauds. Une fleur attire les papillons. Réalisés par nous 3, chacune à sa façon, selon ses techniques favorites : crochet ou tricot


Éphémère
L'installation des arbres restait le temps du festival, soit environ une semaine.
Prendre des photos pour garder des traces.




All You Knit Is Love... 
C'est fou comme de tricoter pour quelqu'un ou quelque chose est mêlé de sentiments.
Le jour même on avait du mal à quitter nos arbres respectifs.
Le lendemain il a plu et on tremblait toutes pour eux (cela dit en passant ils ont merveilleusement affronté les intempéries, rien n'a bougé! et rien non plus n'a été détérioré par les humains comme on le craignait)
Un an après, il reste "notre arbre" quand on passe devant... 

 
Qu'est devenue toute cette laine?

Muriel a récupéré quelques bestioles en tricot et crochet lors de la désinstallation et nous a fait un bel album photo souvenir


Et tout le reste est parti faire un long voyage, direction le Maroc. Les arbres ont été dé-tricotés et tissés pour avoir une deuxième vie de tapis marocain :)


Ainsi s'achève la belle aventure des arbres tricotés.

Vous allez me dire "18 arbres, j'en vois qu'un moi?!"
Les autres arrivent dans un second post. Il faut que je prenne le temps de fouiller dans cette multitude de photos pour trouver celles où on ne voit pas le minois des tricopines. J'adorerais vous montrer l'ambiance, le joyeux bordel de l'installation, les rires et sourires de ce jour mais tout le monde n'aime pas avoir sa photo sur internet (moi la première) alors je respecte ^^ 

Un autre Yarn Bombing est un train de se mettre en place pour le prochain festival en 2014. Pour l'instant, je me tiens en retrait de ce second projet. Le premier festival m'ayant offert beaucoup de nuits sinon blanches au moins gris pâle, je recharge les batteries et me consacre à d'autres projets. Ce qui ne m'empêchera pas ni de couvrir l'événement, ni de donner un petit coup de main par ci par là.  Pour le moment, on sait juste que l
a couleur dominante le rose.




4 commentaires:

=^.^= Oooh chic, chic, chic! on va me laisser un petit mot!

(Si vous n'avez pas de blog , que vous publiez sous le statut "anonyme", pensez à signer avec un petit prénom ou un pseudo. C'est tellement plus agréable de savoir à qui je m'adresse)