20/03/2018

Les recettes de Grand-Mémé


Comme le printemps tarde à montrer son nez, j'ai décidé de partager avec vous des recettes réconfortantes. Elles me viennent de la grand-mère de mon Homme et, même si je les ai découvertes en étant adulte, je trouve qu'elles ont un bon goût d'enfance
Des biscuits et une bouillie à base de lait : parfait pour un goûter revigorant après une longue balade dans le froid.


C'est d'ailleurs après une longue promenade au cœur de l'hiver que l'Homme m'a fait découvrir la première recette. Il a sorti de la farine conservée dans un petit sac qu'il tenait de sa grand-mère et l'a versée dans du lait. Il avait beau me promettre que c'était trop bon, ça avait une sale tête et en cuisant, ça avait une odeur que je trouvais bizarre. J'avais froid, j'avais faim, j'ai goûté pour lui faire plaisir et au final,  j'ai dévoré tout mon bol de bouillie sans me faire prier et en me léchant les babines. 
L'Homme ne savait pas du tout ce que c'était. Il se souvenait juste que sa grand-mère appelait ça la "charalibe". Des années après, j'ai entrepris des recherches pour retrouver cette mystérieuse farine parce que croyez-moi quand je trouve un truc bon, je ne l'oublie pas (et une recette qui se perd, ça pourrait me faire pleurer) !!
Il s'est avéré que c'était de la farine de sorgho, aussi appelée Drôo en Tunisie. Comme vous pouvez le voir sur l'image, elle possède des qualités nutritives très intéressantes. Elle était très difficile à trouver mais avec la démocratisation du "sans gluten", on la trouve plus facilement maintenant (même si je l'achète encore principalement sur Internet).


La réalisation de cette bouillie est simplissime.
Pour deux personnes, versez 1/2 litre de lait dans une casserole. Ajoutez deux cuillerées bombées de farine de sorgho et quatre cuillerées bombées de sucre en poudre dans le lait froid.


Faites ensuite chauffer à feu très doux, en remuant sans cesse avec un fouet, jusqu'à épaississement du liquide. Attention, en refroidissant, la bouillie a tendance à se figer et à épaissir un peu plus, il vaut donc mieux arrêter le feu avant qu'elle ne soit trop épaisse.


Traditionnellement en Tunisie, elle est servie aromatisée avec de l'eau de fleur d'oranger, des graines de sésame, des fruits secs, des épices (cannelle, gingembre)... Dans certaines recettes, on la mélange plutôt à de l'eau qu'à du lait ou alors à un mélange moitié lait/moitié eau. Parfois aussi, le sucre est remplacé par du miel. Moi, je l'aime nature et simple, comme je l'ai goûté, comme je la partage avec vous. 
C'est une recette particulièrement réconfortante et rassasiante, une vraie bonne recette de grand-mère quoi !


Avec les épaisses couches de neige qu'on a eues cet hiver, j'ai eu envie de ressortir une autre recette de Grand-Mémé : les petits biscuits

Commencez par verser 250 g de farine, un demi-sachet de levure chimique et 125 g de sucre dans un saladier.


Mélangez et incorporez ensuite 95 g de beurre ramolli et un œuf entier. 
Mélangez à nouveau la pâte avec vos mains. 


Ajoutez ensuite un demi-sachet de sucre vanillé et un quart de verre de lait. Pour vous donner une idée de la dimension du verre, j'ai utilisé un verre à moutarde Madame Câlin (parce que c'est chouette les câlins !).


Vous devez obtenir une pâte facile à travailler, si ce n'est pas le cas, ajoutez un peu de lait ou un peu de farine pour corriger le tir. Pétrissez bien la pâte et laissez-la reposer une heure sous un torchon. Reprenez ensuite votre pâte et sur une planche à découper, formez de longs boudins, assez fins.


Découpez les boudins obtenus en tronçons de 4 ou 5 cm.



Déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé,  en les espaçant car ils doublent presque de volume à la cuisson. Les quantités données permettent de remplir environ trois plaques de four. 


Enfournez à four chaud (environ 200°C) pendant 5 minutes.


Au bout de 5 minutes de cuisson, à l'aide d'une fourchette ou d'une petite spatule, retournez-les. Ils sont encore blancs dessus, légèrement dorés en-dessous.


Une fois tous retournés, remettez-les dans le four et prolongez la cuisson de quelques minutes. 


Laissez-les refroidir un peu sur une grille avant de les déguster. Je vous préviens, ces petites choses partent très vite !


Normalement, si vous goûtez à ces deux recettes, vous pouvez continuer à hiberner tranquillement, sans avoir faim, jusqu'à ce que le printemps daigne enfin montrer son museau. 


10 commentaires:

  1. ça me donne envie de refaire de la bouillie, comme lorsque j'étais enfant , avec de la farine de froment pour moi !

    RépondreSupprimer
  2. Huhu, les petits biscuits sont bien tentants :P
    Gros bisous ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des petits biscuits sont toujours tentants ! #teamgourmands :) Bisous

      Supprimer
  3. Tu racontes bien ! Je me suis retrouvée propulse dans ta cuisine à humer les vapeurs de lait. Cela ne donne absolument pas envie de sortir du stade hibernation... Ca tombe bien, la météo non plus ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je kifferais que tu sois propulsée dans ma cuisine et faire ta connaissance autour des vapeurs de lait et des pelotes de laine !! ;)

      Supprimer
  4. Deux recettes de Grand-Mère simplissimes à souhait ! C'est vrai qu'au premier abord la bouillie ne donne pas trop envie... Mais tu as piqué ma curiosité et j'ai bien envie de goûter ! :p
    Des bisous. ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A tester frigorifiée et affamée, c'est comme ça qu'elle est la meilleure ;)
      Bisous

      Supprimer

=^.^= Oooh chic, chic, chic! on va me laisser un petit mot!

(Si vous n'avez pas de blog , que vous publiez sous le statut "anonyme", pensez à signer avec un petit prénom ou un pseudo. C'est tellement plus agréable de savoir à qui je m'adresse)