21/01/2020

Calendrier de l'avent


C'est une idée que j'avais en tête depuis des années mais je ne trouvais jamais le temps de la réaliser. Contre vents et marées et avalanche de boulot, j'ai décidé de m'y coller cette année ! J'avais trop envie d'offrir un grand calendrier de l'avent à mon fils et lui faire découvrir la joie d'attendre Noël.


Je voulais une tenture en tissu avec 24 poches cousues dessus, assez grandes pour y mettre les surprises quotidiennes mais assez petites tout de même pour que les 24 tiennent sur la porte à laquelle j'allais suspendre le tout. La taille idéale pour moi c'était des carrés de 13 x 13 cm. Je voulais aussi faire des appliqués sur ces poches. Il a fallu alors commencer par trouver 24 idées de personnages à coudre et ça n'a pas été si facile de les trouver... Il ne fallait pas trop de détails parce que 13 x 13, c'est assez petit.


J'ai piqué des idées à droite à gauche, j'ai dessiné, j'ai simplifié... et puis je me suis lancée sur la machine à coudre


J'ai décidé de mettre des choses emblématiques de Noël mais surtout de l'hiver, du froid. Des bonhommes de neige, des tasses de chocolat chaud...



... mais aussi des animaux de la forêt ou de la banquise bien emmitouflés 


et des bonhommes en pain d'épices avec des élastiques ondulés pour glaçage. 


J'ai fait principalement des appliqués avec le point bourdon de ma machine. J'ai juste brodé des menus détails à la main et essayé de donner vie à mes petits personnages.


Une contrainte que je me suis imposée : me contenter du stock de tissu que j'avais. Je n'ai fait aucun achat pour ce calendrier, excepté le tissu noir pour ganser l'ensemble à la fin. J'ai utilisé les chutes de tissu que j'avais. Soyons honnête, une queue ou une aile d'oiseau ne nécessite pas de longs métrages de tissu... J'ai eu plus de mal à trouver les tissus pour faire les fonds de chaque poche. J'avais beaucoup de gris, de beige et de marron mais pas beaucoup de rouge "Noël" ou de vert "sapin". Je me suis rappelée que j'avais une petite boîte à chaussures remplie de chutes appartenant à ma grand-mère. J'y ai notamment trouvé ce vert à imprimé "feuilles" pour accueillir mon petit rouge-gorge.


Je me suis fait plaisir en créant des morses un peu hipster sur les bords. Je crois que c'est un de mes chouchous celui-là (et en plus son bonnet est fait avec les restes de tissu avec lequel ma mère m'avait fait une mini jupe écossaise que j'adorais ado). 



Encore un bonhomme de neige. Mon fils m'a posé la question : "Maman pourquoi y'a beaucoup de bonhomme de neige, maman, pourquoiiii?". J'ai été franche : maman est un peu feignante parfois, les bonhommes de neige, c'est facile à faire :)


J'ai quand même pris soin de les faire tous très différents.



Celui-là, il a un énooorme pompon en toile de jute rouge. C'est ma mère qui m'avait apporté ce rond qui ornait une boîte de chocolat en me disant "j'suis sûre que tu vas t'en servir". Et bien voilà, quelques mois plus tard, il a trouvé sa place :)
Les beaux tissus à carreaux et à fleur viennent aussi du stock de ma mamie, des petits morceaux qui restaient après la confection de chemisier, de jupe...



J'ai aussi fait des sapins, très simplifiés, très stylisés (ça c'est la lassitude qui s'installait ^^). J'ai ré-utilisé l'élastique ondulé pour faire un rappel et j'ai trouvé un petit ruban pour faire les décorations. J'avais un stock de boutons en bois sur le thème "Christmas", c'était l'occasion ou jamais de les sortir.


Le 11 décembre, c'est la fête de mon Papa alors j'ai mis des sapins pour faire un peu festif et puis, en général c'est dans ces eaux-là qu'on décore le sapin chez nous, la veille de l'anniversaire de l'Homme
Alors le 12 décembre, j'ai appliqué une bougie à souffler et quelques feuilles de houe pour faire Noël. Le bouton ''étoile'', c'est parce que c'est l'Homme la star du jour :)


Le 13 tombe parfois un vendredi, comme cette année.  Certaines personnes, comme ce petit hérisson, préfèrent ne pas prendre de risques et rester bien au chaud sous un plaid avec une boisson chaude.


J'avais un tissu parfait pour évoquer une nuit étoilée. J'ai caché un bouton en bois dans le décor. Je suis restée dans la thématique "bouton" pour les yeux du hibou, ça lui donne un peu un drôle d'air.


Un petit café-noisette en compagnie d'un gentil écureuil ?


J'ai rajouté en brodant quelques points pour symboliser la neige et faire plaisir à mes bonhommes.


J'ai incrusté un bouton avec la date au milieu des munitions de boules de neige de ce petit manchot. 
Prêts pour la bataille ??


Cet autre manchot avec sa tête en coeur m'a donné envie de mettre un beau fond rouge éclatant. J'ai lui ai cousu des joues toutes roses de timidité à la vue de sa bien-aimée. Il n'ose rien dire mais le gros bouton en forme de cœur au-dessus de sa tête trahit sa pensée...
Un peu d'amour en attendant Noël...


Comme souvent, quand je peux caser un renard... je ne me fais pas prier !


et des gros nounours aussi... ils attirent les câlins, c'est pour ça.


Le 21, les lutins du Père Noël s'activent et il est temps d'emballer les présents (oui, si ce calendrier peut aussi me servir de pense-bête et de rappel à l'ordre, c'est pas plus mal ^^). Le 21, c'est aussi l'anniversaire de ma Maman, cela aussi explique la présence de cadeaux.


Noël approche et Rudolphe commence à pointer le bout de son nez rouge...


Le 23... Ça se précise, on est plus qu'amour et câlin comme ce bonhomme de neige qui nous ouvre ses bras et son cœur.


Bien entendu, j'ai fini avec le vieux barbu qui fait son arrivée en grande star le 24. Je connais un nez et des sourcils qui m'ont donné du fil à retordre... Difficile de faire rentrer ses formes généreuses dans une si petite case aussi. Ça déborde presque mais ça tient ! Pas un chocolat de plus, Père Noël !
(et oui, j'ai dégainé les dernières précieuses petites chutes de ma jupe écossaise pour lui) 


J'ai doublé toutes les poches avec du tissu rouge, kaki, marron ou gris selon mes possibilités.  Je trouvais que ça finissait mieux l'ensemble et parfois ça consolidait aussi les poches.


Certains tissus, notamment ceux de ma grand-mère, étaient très fins. J'avais peur qu'ils ne tiennent pas le choc. Un enfant, ça tire parfois les poches un peu violemment. Autant j'étais prête à consacrer du temps à la confection de ce calendrier, autant j'avais pas envie de le refaire de sitôt. Je voulais qu'il soit solide !


J'ai pris du temps pour tester différentes positions et emplacements pour les poches. Je ne voulais pas découvrir, une fois fini, que j'avais mis tous les bonhommes de neige au même endroit ou qu'il manquait de rouge ou de vert par-là. 


Une fois disposées sur le tissu, je l'espère de façon harmonieuse, j'ai attribué les numéros de manière à ce qu'ils ne se suivent pas. Petite, j'adorais ce moment où on cherche le numéro en regardant toutes les cases... Ce petit suspense prolonge le plaisir je trouve.


J'ai ensuite pyrogravé et cousu chaque bouton, cousu les poches sur le fond, gansé le tissu de noir et cousu trois passants en haut, inséré une tringle et suspendu le tout à la porte de notre salle à manger.


Du haut de sa chaise haute, face au calendrier, j'en connais un que ça a fait parler. Tous les matins, tous les petits déj', tous les repas... il n'a eu de cesse de commenter ce calendrier. "Quel jour on est ?", "Et demain, on sera le combien ?" , "et comment ça s'écrit 19 ?", "Et t'as mis la surprise maman ?", "pourquoi le renne il a le nez rouge ?", "pourquoi ya des boutons en forme de coeur ?", "pourquoi le Père Noël il a des moufles et une grosse voix ?", "je peux toucher les boutons ?", "pourquoi y'a qu'un renard ?", "pourquoi les bonhommes de neige, ils aiment le froid ?", "c'est quand Noël ?", "pourquoi l'ours polaire il fait coucou à moi ?", "pourquoi on décore le sapin ?", "pourquoi le raton laveur il est triste ?, ""pourquoi l'anniversaire de papa c'est le 12 ?" "et c'est quoi le 11 ?", "t'as mis la surprise maman hein ? t'as mis la surprise ?"... oui, mon fils est moulin à paroles ascendant petit curieux et il est en pleine phase du "pourquoiiii ?".


J'ai fait une approximation. Il y a plus de 50 heures de travail là-dessus. Très honnêtement, ça a été compliqué de le finir à temps. J'ai arrêté le dernier fil le 1er décembre à 17h30... J'ai un peu souffert sur la fin mais ça valait le coup ! 

Trois générations de chutes de couturières ont été mises à contribution pour faire un calendrier rien qu'à nous, avec les dates à ne pas oublier. Il est déjà rempli de souvenirs du Noël de cette année, des surprises qu'il a contenues et des histoires racontées autour des gâteaux du matin. J'avoue, j'ai hâte de le ressortir l'année prochaine !! C'est quand Noël, dis, c'est quand ???


01/12/2019

Quelques mosaïques pour femme au coeur fondant...


Mais oui ! De la mosaïque sur ce blog, vous ne rêvez pas !


Il faut dire que j'avais délaissé les pinces japonaises depuis la naissance de mon fils. Ce n'était pas l'envie qui manquait mais plutôt le temps, l'énergie... Sans compter que la perspective d'avoir plein de petits éclats de verre et d'émaux par terre alors que mon petit bout crapahutait partout ne m'enchantait guère. Il m'a fallu une bonne raison pour m'y remettre.

La bonne raison la voici : la merveilleuse petite boutique acidulée et sucrée de Dolce Gatti allait fermer ses portes en mars dernier. Et ça m'a un peu chamboulée...


Oh je vous en avais déjà parlé, c'était mon lieu de perdition favori.  

Les glaces à savourer sur un banc avec vue sur le Puy de Dôme pendant l'été...
(et aussi un peu au printemps et à l'automne...) 
(et aussi exceptionnellement l'hiver si ya du soleil...)


Un lieu qui me permettait de suivre scrupuleusement les indications sanitaires : 
5 fruits et légumes par jour


Je n'y allais pas que pour assouvir ma gourmandise. J'y allais aussi beaucoup pour faire des cadeaux à mes proches, pour célébrer un anniversaire, pour dire merci, pour préparer un petit colis à une copine qui vivait un coup dur.
Quand ça va mal, ça fait toujours plaisir de recevoir un petit mouton en caramel non ? ou une sucette en chocolat en forme de nounours trop kawaii.


Un endroit pour les bons et les mauvais moments
Un endroit pour dire aux gens qu'on les aime


Sans compter que le packaging étant soigné, j'ai plus que satisfait ma passion des jolies petites boîtes là-bas. Remplies de bonbons pendant un temps, remplies de marqueurs pour mes tricots ensuite.


Vous pouvez résister à des boîtes de Pastiglie Leone sur le thème des contes de fées vous ??!! 


Elle présentait toujours des articles jolis, originaux, bons et autant que possible locaux. Comme par exemple les confitures "Les Délices de Fannette" produites à Saint Nectaire. 
Oui, c'est bien de la confiture goût Mojito... et oui, euh, au moment de la photo, comment dire... il n'en restait pas grand chose... Je vous l'ai dit, les produits sont bons ! ;) 


Même constat pour la pâte à tartiner d'un "Zest de gourmandise"...



Dans les produits non locaux que j'adorais, il y avait les brisures de bonbons de la Confiserie Des Hautes Vosges. A faire fondre dans une tasse, à déguster et en prime, la vapeur qui s'échappe de votre tasse dégage votre nez tout enrhumé. Un must have de l'hiver ! Je suis devenue dealeuse officielle de toute ma famille.


Pour toutes ces raisons, cette boutique allait me manquer. Mais aussi parce que la "fée des glaces" allait me manquer. Toujours un mot gentil, toujours une petite attention, une cuillerée de glace en plus dans le pot, un bonbon glissé dans votre sac, une boîte en métal avec un pompier dessus pour mon loulou... 

Pour tous les cadeaux qu'elle m'avait offerts, j'avais déjà envie de lui faire un cadeau bien avant cette histoire de fermeture. Je ne savais pas trop quoi, je n'osais pas... Mais comme la boutique allait fermer, il y avait urgence. J'ai donc repris avec plaisir et nostalgie mes petites pinces. 


Sa boutique rose et verte était remplie de chats sous toutes leurs formes (cartes, tasses, magnets...), le thème était donc tout choisi.


L'année d'avant la fermeture, on s'est bien souvent croisé dans la salle d'attente du véto comme nous portions toutes les deux nos vieux matous en fin de vie à bout de bras. J'ai essayé de représenter ses chats tout en gardant les couleurs de sa boutique.




J'ai été très heureuse de retrouver les plaisirs de la mosaïque et j'étais heureuse de le faire pour elle. Nous ne nous connaissons pas vraiment mais j'avais tellement envie de lui témoigner ma sympathie. Elle a apporté tellement de bonheur avec sa boutique. Il y a des commerces qui ne ressemblent pas aux autres et des personnes qui sortent du lot.
Et pour vous qui n'avez pas eu la chance de rentrer dans sa boutique (fermée depuis mars), je vous glisse le mot qu'elle a laissé sur sa porte.  

Tout est dit.



Depuis mars, j'ai cet article dans mes dossiers... et une autre urgence me pousse à publier aujourd'hui.
La "Fée de glaces" revient le temps du marché de Noël à Clermont jusqu'au 15 décembre



Foncez !! ;)