20/12/2018

[DIY] Le sapin de dernière minute qui ne tient pas de place.

Ça fait plusieurs années maintenant que je cherchais un sapin alternatif qui conviendrait au manque cruel de place chez moi. Nous avons dû nous serrer dans l'appartement avec l'arrivée de notre fils. Si notre mini-sapin en plastique trouvait encore sa place dans le salon, on ne risquait pas de pouvoir déposer des cadeaux à son pied et encore moins de s'installer autour pour les ouvrir. Finalement, j'ai trouvé la solution l'an dernier chez La Fée Carabosse, petit salon de thé clermontois, carrément magique : quelques bâtons et une ficelle. J'ai gardé l'idée en tête en l'ajustant à ce que je voulais.  


Après avoir fait un schéma et quelques calculs, j'ai acheté de longues tiges de bois chez Castorama et je les ai découpées aux dimensions souhaitées : 11,5 - 20 - 27,5 - 35 - 43,5 - 51 et 60 cm.


Les tiges ont été percées aux extrémités de manière à laisser passer une ficelle assez grosse. Petite astuce : pour vous faciliter la vie, mettez un petit bout de scotch sur le bout de votre ficelle (comme un lacet), vous n'aurez alors aucune difficulté à enfiler la ficelle dans le trou.


Je voulais un sapin assez grand pour mettre les décorations que j'avais tricotées et que vous pouvez revoir dans cet article... 


et mes anciennes pyrogravures et que vous pouvez revoir ici...

 
et

La guirlande est juste indispensable à mes yeux. Un sapin, ça se doit de briller et scintiller. Je ne pouvais pas accrocher mon sapin au mur (comme je l'avais vu dans le petit salon de thé), chez moi, il serait forcément accroché à une porte. Il fallait trouver un système pour cacher le boitier de la guirlande. J'ai donc créé et fabriqué une petite poche à accrocher sur la dernière planche, venant ainsi symboliser le tronc de l'arbre. 

J'ai découpé deux bouts de tissus et j'ai surfilé tout le pourtour. J'ai ourlé les 4 largueurs, plié le tissu en son milieu et effectué 4 coutures droites sur les côté. Une fois retournées, on obtient deux petites poches. Il me restait alors à coudre 4 petits rubans pour les relier entre elles. 


Une fois les pochettes installées sur le pied du sapin, j'ai déposé le boitier de la guirlande dans la poche de devant et un galet du même poids dans la poche de derrière (me permettant ainsi de claironner très fort "tu vois Chéri que je fais bien de garder tout un carton de cailloux ! quand j'te dis que ça peut servir !" ^^)


Le voilà en situation. 
Discret et efficace


Ah oui, j'avais oublié de préciser qu'on a planté des clous tous les 5 cm sur les planches de bois en les décalant de branche en branche, histoire qu'il ne soit pas tous alignés comme des petits soldats. Les clous servent bien évidemment à accrocher les décorations, boules, pyrogravures... 


Mon papa m'a fabriqué une étoile. Elle a rejoint le sommet du sapin, lui-même accroché à la porte à l'aide d'un crochet de porte (qui se trouve un peu partout : Ikea, Hema...). Je m'en sers énormément pour optimiser l'espace chez moi.   

Voilà, le tour est joué ! Mon sapin est prêt pour briller de milles feux



Il est très amovible, il peut s'installer partout où il y a une porte. Il est pratique à ranger et ne tient pas de place dans le placard, une fois Noël passé. Je ne lui fais qu'un seul reproche : il fait du bruit quand on ouvre et on ferme ladite porte. On peut mettre des ronds de feutrine ou des bouchons de liège pour éviter au bois de taper mais on ne peut pas faire grand chose contre les boules qui se heurtent à la porte. J'ai résolu ce problème en le fixant à une porte que l'on ouvre peu au quotidien mais j'aurais pu résoudre le problème en ne mettant que des décorations en laine et en tissu...


L'atmosphère est très différente entre la nuit et la journée mais je ne saurais dire laquelle je préfère... 




Après quelques essais, j'ai décidé de laisser 16 centimètres d'espace entre deux nœuds mais les possibilités sont multiples selon ce que l'on veut, la taille qu'on désire obtenir. C'est ce que j'aime dans ce sapin. Il peut être très différent d'année en année. Il suffit de couper la ficelle et de ré-aménager autrement.



Comme il s'agit d'un sapin en 2 dimensions, j'ai joué sur la longueur des ficelles des décorations pour l'étoffer davantage. 






Je vous livre le DIY un peu tard mais c'est un sapin rapide à réaliser. Une planche de bois à découper et à percer, des clous à planter, une ficelle à enfiler. Cela peut aller très vite. J'ai adoré le réaliser. Ça a été de bons moments en famille. Thomas l'a vu se construire sous ses yeux et j'aime bien lui montrer qu'on peut fabriquer plein de trucs avec ses mains. 
Petit budget, pratique, écolo, durable, simple et totalement magique pour autant.
Je l'aime d'amour mon sapin.


Et il sera encore plus magique quand le Père Noël sera passé et vous savez quoi, j'ai hâte !! Je vous souhaite à tous un Joyeux Noël et de belles fêtes de fin d'année


3 commentaires:

  1. J'adore ton sapin! Je suis sûre que Thomas va se régaler à ouvrir ses cadeaux dessous :)
    Gros bisous et joyeuses fêtes à tous les trois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! j'ai trop hâte qu'il ouvre ses cadeaux : on va pouvoir jouer à de nouveaux jeux !!
      Bonnes fêtes à toi et gros bisous

      Supprimer
  2. Superbe se sapin
    et je suis sur que tu as pensée
    qu'il pourrait aussi servir d'échelle
    au père Noël pour l'aider à descendre
    remplir vos petits souliers :-)

    RépondreSupprimer

=^.^= Oooh chic, chic, chic! on va me laisser un petit mot!

(Si vous n'avez pas de blog , que vous publiez sous le statut "anonyme", pensez à signer avec un petit prénom ou un pseudo. C'est tellement plus agréable de savoir à qui je m'adresse)